7 juin 2016 : Climat : état des lieux 6 mois après la COP21 et l'accord de Paris

18h30, grand auditorium du musée des Confluences
Gratuit, entrée libre sans réservation
sous réserve des places disponibbles

Avec Valérie Masson-Delmotte, directrice de recherche au CEA, co-présidente du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC)
et un "L'homme qui plantait des arbres", Film d'animation de Frédéric Back (Canada) sur le texte de Jean Giono

Musée des Confluences
86 Quai Perrache, 69002 Lyon
Tramway T1 - Arrêt "Musée des Confluences" - Parking à proxiimité

Présentation de la conférence

Six mois après l’accord de Paris de décembre 2015, accord qui a été adopté, par consensus, par l’ensemble des 195 parties, et qui doit permettre de lutter contre les changements climatiques, cette conférence présentera :
- Les grandes lignes de l'accord de Paris en soulignant ses implications pour la communauté scientifique, au vu des besoins de connaissances scientifiques, socio-économiques et techniques exprimées explicitement ou implicitement.
- Le point sur l'état du climat aujourd'hui, et sur les trajectoires de changements futurs qui se dessinent sur la base des contributions volontaires des différents pays, d'ici à 2030.
- Le calendrier de travail du GIEC (Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), qui produit des rapports d'évaluation sur l'état des connaissances vis-à-vis du changement climatique, en fonction des attentes exprimées par les gouvernements, et des nouveaux résultats issus des recherches mondiales : quels seront les sujets des prochains rapports spéciaux ? Quand le prochain rapport de synthèse sera-t-il finalisé ?

Valérie MASSON-DELMOTTE

Valérie Masson Delmotte est paléoclimatologue, diplômée de l’école centrale, titulaire d’un doctorat sur le climat, directrice de recherche au CEA (Commissariat à l’énergie atomique). Elle est responsable du groupe « Dynamique et archives du climat ». au laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE). Elle s’intéresse à l'évolution du climat, à des échelles de temps allant des derniers siècles jusqu'aux glaciations, et à l'apport des climats passés pour tester le réalisme des modèles de climat.
Co-présidente du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) Elle a contribué à la rédaction de ses 4e et 5e rapports au rapport Antarctic Climate and Environment (2009).
Elle a obtenu le prix Irène-Joliot-Curie comme la femme scientifique de l'année 2013.
Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages pour le grand public dont Climat : le vrai et le faux (Paris, Le Pommier, 2011) et Les expéditions polaires (avec G. Jugie, Paris, Le Pommier, 2007).

L'homme qui plantait des arbres

L'Homme qui plantait des arbres est un film d'animation réalisé par le canadien Frédéric Back à partir de la nouvelle du même nom, écrite par Jean Giono en 1953. La version française est narrée par Philippe Noiret. La musique a été composée par Normand Roger.
Le film qui illustre comment un homme seul, en plantant des arbres, peut rendre la vie à un espace désertifié, a reçu de nombreux prix, dont l'Oscar du « meilleur film d'animation » et le Grand Prix du Festival international du film d'animation d'Annecy.
Frédéric Back, décédé en 2013, était un artiste peintre, illustrateur, muraliste et réalisateur de films d'animation, de renommée internationale et qui a toute sa vie été impliqué dans des projets reflétant les valeurs auxquelles il a toujours adhéré profondément : la défense des animaux et de la nature.
Inspiré par la nouvelle, a lui-même replanté au Canada une petite forêt qu'il a dédiée à Jean Giono.