Lundi 16 octobre 2017 : L'art, la domination, la magie et le sacré

Avec Bernard Lahire, sociologue, professeur de sociologie à l'École normale supérieure de Lyon et membre senior de l’Institut Universitaire de France.
et Nicolas Krief, photographe. qui a mené un long travail sur les accrochages d'expositions.
En partenariat avec les Journées de l'économie

Vidéos de la conférence

Afin d’en faciliter la vision, la soirée consacrée à « L’art, la domination, le sacré et la magie» fait l’objet de plusieurs vidéos.

Vous pouvez accéder indépendamment à chacune des 5 vidéos de la soirée du 16 octobre 2017 :

La captation et le montage des vidéos ont été réalisés par l’Association Victoryshot (site web : http://victoryshot.fr/)


Présentation de la conférence

Qu’est-ce qui fait la valeur – économique, esthétique – d’une œuvre d’art ? Et d’où vient cette aura attachée aux créateurs et aux œuvres ? Cette conférence montrera que le sacré n’a jamais disparu de notre monde mais que nous ne savons pas le voir. La magie sociale est omniprésente dans le domaine de l’économie, de la politique, du droit, de la science ou de l’art autant que dans celui de la mythologie ou de la religion, car elle est l’effet d’enchantement produit par le pouvoir sur ceux qui en reconnaissent tacitement l’autorité. C’est cet enchantement qui transforme une sculpture d’animal en totem, un morceau de métal en monnaie, une eau banale en eau bénite ; et c’est cette même magie sociale qui fait passer un tableau du statut de simple copie à celui de chef-d’œuvre. On interrogera, grâce à une série de régressions historiques, les socles de croyance sur lesquels nos institutions et nos perceptions reposent. Questionnant radicalement l’art et son ambition émancipatrice, on révèlera les formes de domination qui se cachent derrière l’admiration des œuvres.

Les Jéco fêtent leurs 10 ansCette conférence est préparée en partenariat avec les Journées de l’économie (Jéco), organisées par la Fondation Pour l'Université de Lyon les 7, 8 et 9 novembre 2017.

Bernard LAHIRE

Bernard Lahire est un sociologue, professeur de sociologie à l'École normale supérieure de Lyon, membre senior de l’Institut Universitaire de France et directeur de l'équipe « Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations » du Centre Max Weber (CNRS).
Ses travaux ont porté successivement sur la production de l'échec scolaire à l'école primaire, les modes populaires d'appropriation de l'écrit, les réussites scolaires en milieux populaires, les différentes manières d'étudier dans l'espace de l'enseignement supérieur, l'histoire du problème social appelé « illettrisme », les pratiques culturelles des Français, les conditions de vie et de création des écrivains, l'œuvre de Franz Kafka ou encore l'histoire des rapports entre art et domination en Occident.
Il intervient régulièrement à l’étranger, notamment au Brésil où il est très régulièrement sollicité comme professeur invité d’Universités.

Bernard Lahire est également auteur de nombreux ouvrages, les plus récents étant les suivants :

  • 2016 - Pour la sociologie. Et pour en finir avec une prétendue "culture de l'excuse", Paris, La Découverte.
  • 2015 - Ceci n'est pas qu'un tableau. Essai sur l'art, la domination, la magie et le sacré, Paris, La Découverte.
  • 2013 - Dans les Plis singuliers du social. Individus, institutions, socialisations, Paris, La Découverte.
  • 2012 - Monde pluriel. Penser l'unité des sciences sociales, Paris, Seuil, Couleur des idées. Traduit en japonais et en langue arabe.
  • 2011 - Ce qu'ils vivent, ce qu'ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, Paris, éditions des archives contemporaines.
  • 2010 - Franz Kafka. Éléments pour une théorie de la création littéraire, Paris, La Découverte.

Nicolas KRIEF

Nicolas Krief est diplômé d’un troisième cycle d’histoire contemporaine. Il a suivi un parcours professionnel dans les nouveaux médias. En 2005, il choisit d’explorer d’autres modes de discours pour se consacrer exclusivement à sa production photographique. Il travaille pour la presse nationale, et des commanditaires privés et institutionnels.
En tant que photoreporter, il est membre de Divergence Images. Ces photographies accompagnent régulièrement des articles de grands média nationaux, notamment le journal Le Monde.
Ses travaux personnels le conduisent dans les coulisses des grands musées.
Et il poursuit par ailleurs une chronique chronique sociale et culturelle du monde rural en Sarthe.

Expositions récentes

  • 2016 - Exposition « Le Voyage d'Olympia » (l’Olympia de Manet - Exposition collective) à l’abbaye de l’Epau, au Mans
  • 2015 _ Exposition « Le Voyage immobile » (Exposition collective sur le thème du Voyage) à l’abbaye de l’Epau, au Mans
  • 2014 - Exposition « Accrochages » KAUNAS PHOTO festival, à Kaunas, Lituanie (thème choisi par les organisateurs : le musée)

Son site web : www.nicolaskrief.com